­
 

Partagez
 

 [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
Eliaë Asiniël
Âge : 33
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Left_bar_bleue2720/5000[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Empty_bar_bleue  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyMar 22 Avr 2014 - 6:36


Hydrasil, la seule qui m'avait vu naître, torturée, partir puis revenir. Cette ville avait été le siège de mon enfance et de mes tourments et pourtant aujourd'hui j'y étais installé. Tel un papillon revenant inexorablement vers la flamme, comme un enfant revenant toujours vers la mère qui l'avait élevé. Même si cette ville m'avait apporté du malheur, je ne pouvais nier mon attachement et alors que mon père était à Varak la ville qui m'avait vue grandir, je m'étais décidée à revenir dans cette ville,à m'installer et finalement j'avais bien fait. Je rencontrais souvent mon oncle de cœur, celui qui avait su me donner son amour alors qu'il n'était pas de ma famille. Je l'avais même aidé à retrouver son fils qui s'était perdu dans les rues d'Hydrasil. Il avait enfin trouver l'amour, il était enfin heureux et j'étais parfaitement contente pour lui. Il avait besoin de cela, il le méritait largement. J'avais d'ailleurs fait de nouvelle rencontre, des gens vivant à côté de chez moi, des clients tous plus diverses les uns que les autres. Je n'arrivais pas à me lier aux autres et pourtant j'arrivais à me faire de nombreuses connaissances et d'ailleurs mon cabinet marchait plutôt bien. Certes, il ne s'agissait pas d'affaire piquante de curiosité ou autre chose, mais je pouvais mettre mes talents aux services des autres et cela me rendait joyeuse en quelque sorte.

J'avais toujours eu envie d'aider les gens. Je n'étais pas quelqu'un d'altruiste, loin de là. J'aidais les gens parce que j'estimais que cela était un droit, si je ne voulais pas le faire, je ne le faisais pas, mon plus gros problème était avec la loi. J'avais du mal avec elle. La contourner était aisé en vérité, cela me permettait de faire des choses que je ne pouvais pas faire en temps normal et si cela pouvait permettre à quelques personnes d'arriver à ce qu'ils devaient arriver alors c'était tout aussi bien. J'étais tranquille ce matin là. J'avais dormis mon compte d'heure, levé avant l'aube et j'avais commencé mon entraînement rapidement. D'abord le physique et ensuite le magique. Plus le temps passait et plus je m'améliorais dans cette maîtrise. La foudre était à l'opposé de mon caractère. J'étais du genre calme et tranquille, elle était du genre électrique et survolté. Cependant cet élément m’allait parfaitement et j'étais réellement heureuse de le manipuler. J'avançais tranquillement dans la rue lorsque finalement je fis mon entrée dans une des tavernes de la ville. Étrangement j'avais ressentis un besoin d'évasion de la part de quelqu'un comme si cette personne avait envie de bouger, cela tombait parfaitement parce que moi aussi j'avais envie de m'évader un peu de mon quotidien.

Je venais donc tranquillement d'entrer dans cette auberge pour voir la personne qui pourrait me permettre de changer quelque peu mon quotidien. Laissant aller mon empathie, je scrutais les sentiments des gens m'environnant. Il y avait tellement de personne que je devais réduire un peu le champ d'action de cet empathie qui me vrillait un peu le cœur parfois. Ce don était bien utile seulement voilà, il était non seulement intrusif chez les autres mais aussi pour moi même. Chaque fois que je ressentais les sentiments des autres ils se mêlaient au miens, si bien que parfois j'avais du mal à reprendre le dessus et discerner mes sentiments des leurs. Je fis rapidement le tour, m'assit à une table et finalement je trouvais la personne qui avait envie d'aventure. Je fixais quelques seconde mon regard sur lui, laissant glisser mon empathie. Parfois, j'avais réellement l'impression que ce don agissait tel un serpent spectrale, s'insinuant dans les êtres et cherchant leurs sentiments profond pour me les transmettre. Vu sous cette façon, cela me fit frissonner. Et puis finalement la serveuse vint me voir pour ma commande. Je laissais donc tomber ma vision et finalement je lui répondis.


« Un chocolat et un grand bol d'aventure me ferait le plus grand bien. »

Un sourire se glissa sur les lèvres de la serveuse qui me dit d'un air contrit mais amusé que l'aventure n'était pas son fort. Je soupirais tranquillement. Je n'étais pas du genre à aller vers les gens, j'étais encore trop blessé pour le faire, j'espérais juste que celui qui avait envie d'aventure viendrait me trouver et qu'ainsi nous pourrions changer d'air. J'aurais pu partir seule, seulement mon père n'était pas pour et puis partir à plusieurs était bien plus drôle non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyMar 22 Avr 2014 - 8:22

Si j'avais su qu'une telle mésaventure m'attendait aujourd'hui, je n'aurai pas bougé de mon lit. Rah! J'enrage. Qu'est-ce qui m'avait pris, aussi? Il n'avait fallu qu'une seule petite heure en Basse-Ville pour y égarer la quasi-totalité de ce qu'il me restait. Je pensais pourtant qu'une courte excursion ne serait pas trop dangereuse, que d'y aller en pleine journée limiterait les risques. Tu parles! Premier coin de rue et je me fais embusquer par trois larcins, et pas des petits - bien sûr, tout ça c'est relatif à ma taille, mais il n'empêche! Et au vue de ce qu'ils m'ont dérobé, il vaut mieux pour moi que je disparaisse un temps. L'Union Cendrée ne me lâchera jamais avec ça, et je mettrai je ne sais combien de mois, voire d'années à bosser pour eux gratuitement juste pour essuyer ma dette. Car ils mettront cette perte sur mon compte, on peut être sûr de ça ! Bah, c'est pas comme si le métier allait me manquer. Mais ça me permettait de voyager tout en étant assuré d'un paiement de temps en temps, la sécurité de l'emploi, tout ça-tout ça. Enfin c'est ce qu'ils m'avaient dit à RagePierre avant que je ne parte. Elle est où, leur sécurité ? Si je n'avais pas abandonné ma marchandise à ces trois vauriens j'y aurai laissé ma peau. Coincé dans une ruelle ! Pfeh, à croire que je n'ai rien retiré de toutes ces années d'expérience. Il fallait décidément que je me trouve un nouveau hobby.

La bière n'était pas mauvaise, enfin j'avais du mal à m'en rendre compte maintenant que c'était ma quatrième. Dans quelle taverne j'étais ? Difficile à dire, pour moi elles se ressemblaient toutes à Hydrasil. Bélin ne me réussissait donc pas. Il fallait que je change d'air, mais qu'est-ce que j'attendais ? Si c'était un signe, je pense pouvoir affirmer que ma mésaventure matinale saurait être suffisante. Mais non, il avait fallu que je me pointe à la première auberge pour venir y saouler mon manque de chance. Je ne crois pas aux signes, juste aux coïncidences. Pour moi, s'il y avait bonne fortune, c'était du hasard. L'inverse était juste aussi.
Le vacarme environnant vrombissait dans mes oreilles, et soudain un coup de vent vint me rafraîchir la tête. Je tournais mon regard vers la porte mais elle se refermait déjà. Un coup d'oeil aux alentours et rien ne me frappa particulièrement. Les gens étaient agités, comme à l'accoutumé, et je ne sais guère ce que je cherchais en regardant d'où venait ce courant d'air frais. Je me tournais à nouveau vers ma choppe à moitié-vide. Je n'avais même plus le coeur à la finir, cette brise m'avait éclairci les idées. J'allais me lever de table lorsque tout à coup, mon coeur frissonna. Cela ne dura qu'une seconde, peut-être même moins, mais j'avais ressenti un haut-le-coeur différent de tous ceux que j'avais éprouvés auparavant. Ce sentiment... comme si j'étais observé. Mais ce n'était pas juste ce malaise lorsqu'on vous observe de loin, là, c'était sensiblement similaire et pourtant il y avait un pont à franchir entre les deux sentiments. J'essayais de faire le vide. Mes émotions affluaient à la surface, bouillonnaient, même. C'était très étrange. Mais jamais mon envie de déguerpir d'Hydrasil ne fut aussi puissante. Et soudain, cette toute nouvelle sensation s'échappa et les bruits alentours me parvinrent à nouveau désormais. Comme si personne n'avait réellement saisi ce qu'il venait de se passer.


"... en revanche l'aventure n'est pas mon fort, j'en ai bien peur, miss. Désolé."

C'était la serveuse, qui d'un air guilleret, annonçait ça. Je ne sais pourquoi, mais mon coeur se mit à battre plus fort. Mon instinct de Nain endurci était aux aguets. Etrangement, mon "nez" me prévenait: il y avait un rapport entre ce malaise inexpliqué et cette bribe de conversation que je venais de surprendre. Avec qui la serveuse parlait-elle ? J'étais prudent. Ce n'était pas mon genre d'agir de façon brusque et irréfléchie. Mais cette poussée d'adrénaline me prenait aux tripes, et j'avais ce besoin d'agir spontanément, d'arrêter toute cette machine de pensées inutiles. Je me leva, et doucement, un pas après l'autre, je me déplaça dans tout ce chahut qui habitait la taverne, jusqu'à apercevoir celle que je cherchais: un visage fin et bien en place, taille moyenne certes, mais plus grande que moi, ça c'était sûr. De longs cheveux blonds et des yeux d'un bleu effarant. Rares sont les paires d'yeux qui me fascinent, mais les siens me rappelaient une opale de feu bleue que j'avais travaillée il y a bien des années. Magnifique bijou aux variétés de bleu ensorcelantes. Et j'avais ce même ressenti en la voyant. Cela me rappelait un de ces vieux contes qu'on raconte aux jeunes Nains.

Il n'y avait pas d'hésitation à avoir, et j'avais bien passer l'âge d'être timide. Je m'approcha de sa table, tira une chaise et posa mon postérieur dessus avec vigueur. Je l'observais d'un air sévère en croisant les bras. Elle ne dit pas un mot tout en maintenant son regard. Un léger moment passa, et je pris ma décision. Il ne restait qu'à lui en parler. Je sorti ma pipe et mon tabac, et déclara:


"Bon, moi c'est Zardan. Vous z'aurierz pas une minute ou deux à m'accorder ?"

-------------

Dépenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
Eliaë Asiniël
Âge : 33
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Left_bar_bleue2720/5000[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Empty_bar_bleue  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyMar 22 Avr 2014 - 15:41

J'étais légèrement hors du temps, mon esprit avait laisser couler les informations sentimentales comme si elle n'était jamais réellement arrivées. Heureusement pour moi, personne ne pouvait ressentir mon don d'empathie, c'était là un don dur à porter et en même temps des plus pratique. Je pouvais rapidement prendre la température de la situation, sachant instantanément ce que la personne ressentait. Ses sentiments profonds et donc ses attentions. Dans mon travail je ne pouvais qu'apprécier ce genre de pouvoir et pourtant dans la vie de tous les jours je le détestais. Les trois quarts du temps j'étais envahie par des sentiments qui m'étaient totalement étranger, car contrairement à ce que l'on peut penser, on ne peut pas ne pas ressentir en tant qu'empathe. On subit chaque journée les vagues de sentiments qui nous viennent. On peut se concentrer pour ressentir plus, mais jamais pour ne pas ressentir. J'ai toujours pensé que je pourrais arriver à ne plus ressentir, fermer mon esprit pour que le vide se fasse, seulement j'ai eu beau essayer je n'y suis jamais arriver. Repenser à cela me plonge de nouveau dans mes souvenirs, des souvenirs que je n'ai pas envie de revivre, pas cela. Ces moments de doutes, ces moments de tortures, ces moments de désespoirs et ces moments de détresse ou j'ai souhaité mourir. Mourir pour oublier, pour cesser d'exister mais surtout pour cesser de souffrir. Je pense aujourd'hui que c'était le pire pour une enfant, souhaiter mourir pour ne plus souffrir alors que sa vie vient tout juste de commencer.

Mon cœur s'engouffrait dangereusement dans les souvenirs douloureux lorsque je ressentis la présence de quelqu'un qui m'était inconnu. J'avais beau ne pas être totalement attentive, l'empathie me rappelait toujours à l'ordre, de plus cela me servait de radar en quelque sorte. Je ne savais pas trop comment cela se faisait, je ne me souvenait pas qu'Eilor m'ait mentionné une fois ce don dans la famille. Parfois j'en venais même à me demande si j'étais réellement leur fille, de plus je ne connaissais finalement pas la raison de leur mort. Ce genre de détails ne cessaient de me trotter dans la tête si bien que j'en oubliais presque la vie réelle. Je finis par faire revenir mon attention vers le présent, vers l'homme qui avançait tranquillement vers ma table. Mon regard bleuté se fixa dans le sien pour ne plus en bouger et j'attendis la suite des événements. Peut être m'avait-il entendu, peut être avait-il lui aussi envie d'aventures, je ne savais pas trop, mais en mon fort intérieur je l'espérais. J'avais envie de partir pour plusieurs raisons, la première était que je manquais cruellement d'action et qu'une pause dans mon métier me ferait du bien, la seconde et sans doute la plus forte était que j'avais envie de bouger de la ville qui me rappelait un peu trop de souvenirs douloureux.

Je le vis donc arriver à ma table, tirer une chaise puis s'asseoir. Quelques minutes passèrent alors que le bruit de la taverne emplissait l'air. Je n'avais pas besoin de regarder autour de moi pour savoir que certains s'étaient lancé dans un jeu d'alcool, que d'autre avait commencé des paris sur les alcooliques, que certains avaient envie de piquer l'argent et qu'un voleur se tenait non loin de la table et tentait tant bien que mal de prendre les bourses qui traînaient par-ci, par-là. Je le regardais tranquillement, mon calme faisant toujours effet, ma patience toujours intact. Je n'aimais pas me dévoiler, ce n'était pas de la peur, mais plus de la pudeur. En réalité en tant que détective, je prenais un malin plaisir à laisser le mystère planer sur moi. Je n'étais pas du genre à me dévoiler. J'attendis donc encore jusqu'à ce qu'il prenne la parole. Zardan, ce nom ne me disais rien alors qu'en fait je connaissais beaucoup de monde à Hydrasil, au vu de sa taille, de sa barbe et de ses attributs nanique, je me doutais qu'il n'était pas d'ici en vérité. Je pris donc la peine de répondre non seulement en me présentant, mais aussi en répondant à sa question.


« Bonjour, pour ma part, je me nomme Eliaë. Je peux bien entendu vous accorder une minute ou deux sans pour autant vous dire que je resterais totalement attentive à vos dires si cela dépense les deux minutes et que ça ne m'intéresse pas forcément. »

C'était un peu vache de ma part de lui dire ça, mais je voulais tester sa résistances. J'avais besoin de savoir à qui j'avais affaire avant de pouvoir prendre de quelconque décision. Peu m’importais ce qu'il dirait, je ne jugeais pas sur les paroles, seulement sur les sentiments. J'attendais donc tranquillement une quelconque réaction de sa part.


[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Signa_13
De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyMar 22 Avr 2014 - 17:31

"Bonjour, pour ma part, je me nomme Eliaë. Je peux bien entendu vous accorder une minute ou deux sans pour autant vous dire que je resterais totalement attentive à vos dires si cela dépense les deux minutes et que ça ne m'intéresse pas forcément."

Elle m'annonça tout ça sans gêne ni retenue, et elle continuait de me fixer intensément de ses yeux; j'avais cette nette impression d'à peine faire partie de son monde, comme si je n'étais que de passage, et bien qu'elle ait l'air de faire preuve d'une grande attention à mon égard, je pourrais ne pas exister ou passer mon chemin sans dire mot que cela ne la toucherait même pas. Elle était autre chose que ce que l'on croise d'ordinaire dans des tavernes. Hors de ce monde. Sans pour autant posséder un égo démesuré; c'était plus comme si elle était REELLEMENT hors de portée. Terriblement intriguant... et surprenant.
Je m'étais attablé et m'étais amené à la juger ELLE, pas l'inverse. L'ironie que présentait la tournure actuelle des choses me frappa et je toussa sur ma pipe. Cela faisait longtemps que je n'avais rencontré quelqu'un d'aussi intéressant.


"Très bien. On va faire court, alors, si vous êtes pressée."

Aucune réaction. Je pouvais dire qu'elle était attentive, mais elle restait de marbre - où était-ce un sourcil sceptique que je vis se hausser ? Je poursuivis, amusé mais décontenancé.

"N'a-t-on jamais le temps pour un conte d'enfants ? Je vous le demande. C'est une histoire de héros, de romance, de mystères et de... de bijoux.
Je fixais le collier qu'elle portait autour du cou, puis reporta mon attention sur ma pipe, crapota une à deux fois avant de reprendre.
Il y a cette ancienne légende naine qui court dans les mines, voyez. Il y a ce jeune guerrier, brave et puissant, comme tous les héros - mais il y a aussi la douce néanmoins farouche noble princesse. Alors n'allez pas vous imaginer de vrais anciens royaumes, c'est un conte, voyez. Mais comme tous les contes, il y a un fond de vérité. Ici, cela prend place durant l'ère du Grand Cauchemar, et les massacres allaient bon gré. Dans cette histoire-ci, le massacre n'a pas lieu et le héros finit par marier la princesse. Mais n'allez pas croire qu'il a fait tout le boulot, il faut connaître les naines de sang royal pour savoir dans quelle pierre elles sont taillées. Toujours est-il que sans elle, cette histoire n'aurait pas eu une fin joyeuse. Maintenant, si vous voulez bien m'accorder plus de temps, je pourrais sans doute vous dire en quoi cela nous concerne, vous et moi. Mmm..?"

Je relevai les yeux des cendres incandescentes qui gisaient dans ma pipe pour la regarder à nouveau. Avais-je piqué sa curiosité ? Il n'y avait à nouveau pas de réaction. Je pris ça pour un encouragement.

"Imaginez-vous une ville, en proie à l'effroi; une armée de goules qui s'amassent à ses portes; et le courage des guerriers nains aussi pâteux que de l'asphalte. Leur bravoure naturelle leur manquait cruellement à la pensée que leurs proches menaçaient de trépasser - qui plus est, dans des conditions plus que déconseillées. Dans cette ville, voyez, il y avait donc cette princesse. Princesse follement éprise d'un héros - qui d'ailleurs n'est devenu héros qu'après, cela va de soi - et le héros qui le lui rend bien. Enfin qui aimerait le lui rendre bien, car en vérité, il n'était pas d'une famille particulièrement bien vue. Cela pose donc des problèmes quand quelqu'un d'une basse famille souhaite marier quelqu'un d'autre d'une plus haute famille. Problèmes de castes, vous comprenez.
Mais le héros est tenace, et il finit par agacer le père de la princesse, et il ne fait pas bon d'agacer une personne influente. Car, en l'occurrence, cette personne influente l'a fait placé en première ligne pour la défense de la cité, ce qui revenait à le condamner. La princesse, entendant la nouvelle, se saisit de la pierre sacrée - joyau de sa famille depuis des générations, aussi scintillante que le soleil - et en rompt un éclat, qu'elle fit parvenir à son bien-aimé malgré l'interdiction de son père. C'était une sorte de marque affectueuse remplissant l'office d'un talisman de fortune, voyez.
Mais cet éclat, que le héros porta en pendentif, accomplit un miracle: défiant toute logique, le héros sortit vainqueur d'un duel entre lui et la Liche qui dirigeait l'armée de goules sanguinaires. Il détruisit son phylactère et depuis les remparts de la ville, on vit les restes des troupes mort-vivantes repartirent d'où elles venaient. Célébré alors officiellement en tant que héros, il finit par marier la princesse des lieux avec l'accord de son cher père. Z'en-pensez quoi ? C'est mignon, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
Eliaë Asiniël
Âge : 33
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Left_bar_bleue2720/5000[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Empty_bar_bleue  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyMer 23 Avr 2014 - 14:17

J'écoutais tranquillement ce qu'il avait à dire. Sa réplique me fit tout de même sourire intérieurement. Les contes d'enfants. Je n'en avais jamais eu, pas un seul. Mon enfance n'avait pas été idyllique contrairement à certains et je devais bien avoué que sur ce côté, j'étais encore moins doué que lorsque je devais créer des liens. Je ne savais pas réellement comment me comporter lorsqu'on me parlait de mon enfance ou d'une enfance quelconque. Après tout, comment réagirait un prisonnier si on lui parlait de liberté ? Je crois qu'en vérité il y a longtemps que j'ai renoncé à ce genre de facétie. Les contes, c'était pour les enfants, pour ceux qui avait la chance d'avoir une famille qui avait envie de leur en raconter. Ça n'avait jamais été pour moi, au grand jamais et ça ne le serait pas plus aujourd'hui. Je soupirais toujours intérieurement pour ne pas gêner mon camarade. Il continua son histoire sans que je n'ai dit quoi que ce soit, cependant je pu sentir son regard sur le collier que je portais. Était-il intéressé par les bijoux et autres fantaisie pour croire à ce conte ou alors existait-il réellement un bijou particulier ? Il venait finalement de titiller ma curiosité. Cependant il fallait absolument que je me montre prudente et donc je le laissais continuer sans rien laisser paraître sur mon visage.

Ce visage quasi impassible qui en avait vu passer. Ce visage que j'entretenais tous les jours pour éviter de laisser paraître mes sentiments. Cela m'avait donné énormément de temps en vérité pour pouvoir conserver cette attitude alors même que j'étais heureuse, en colère ou intéressé et bien d'autre sentiments encore. Un empathe obligé de se caché derrière un masque, cette situation était tout de même drôlement risible. Alors qu'il me demandait de lui laisser du temps, je finis par le fixer un peu plus intensément. Ce n'était pas de la méchanceté et visiblement il ne l'avait pas prit comme tel vu qu'il continuait tranquillement son récit. Je me demandais bien où allait nous mener cette discussion. Les deux minutes étaient bien entendu passé et si je restais là à l'écouter ce n'était pas pour lui balancer dans la tronche une fois terminé que ce n'était pas la peine de compter sur moi. Au contraire, ma soif de connaissance avait été fortement titiller par cette histoire de bijou et la possibilité que l'histoire en elle même soit réelle. Peut être que cela nous apporterais quelque chose de bien plus qu'une simple relique. J'étais friande de connaissance, toute sorte et les légendes naines regorgeaient d'histoire où chaque détails pouvaient nous montrer qu'il ne s'agissait que d'une fable ou alors d'une histoire vraie.

Je me fis encore plus attentive que je ne l'étais actuellement. Bien entendu, je n'avais pas cessé de l'écouter depuis le début. Si je lui avait dit que je ne l'écouterais plus, ce n'était pas réellement exacte. En fait, chaque fois qu'une personne venait vers moi avec une quelconque demande ou histoire, même si je paraissais désintéresser, j'écoutais toujours attentivement. Cela me permettait de me faire une idée sur la personne et aussi une idée sur la raison qui l'amenait vers moi. Il était hors de question que j'aide ceux qui ne venait que pour s'enrichir, je voulais mettre mes talents aux services de ceux qui en avait besoin et au service de ceux qui éveillait ma curiosité lorsqu'il s'agissait d'histoire ou d'enrichissement personnel. Cependant la suite de l'histoire était banal. Finalement le héros devint un héros et il épousa la princesse. Il n'y avait là pas de réel changements, comme d'habitude. Je ne connaissais pas les conte et légende, mais chaque fois que j'en avais entendu la fin, la princesse finissait toujours avec le prince ou le héros. À croire que les couples se faisaient comme par magie. Sa réflexion me fit sourire, première expression que je lui montrais et je finis par répondre.


« Mignon, on peut dire ça comme ça. Cependant je trouve que cela est un peu trop classique. Pourquoi la princesse et le héros devrait toujours finir ensemble ? N'y a t'il pas de conte ou la princesse voir même le héros décide de choisir quelqu'un du peuple ou décide de ne pas se marier parce que ce ne sont ses choix ? »

Je savais qu'il s'agissait là d'une façon de voir étriqué de ma part. Certains y voyait le bonheur, j'y voyais l'obligation, cependant ce nain avait réussit à piquer un peu plus ma curiosité et je finis par reprendre après un temps de quelques minutes.

« Vous savez, contrairement à ce que je dis, j'écoute toujours attentivement ce qu'on me raconte et même ce qu'on ne me raconte pas, car c'est dans les récits long et pénible que se trouve la majorité des renseignements dont on a besoin. Si je comprends bien vous chercher quelqu'un qui pourrait vous suivre dans votre quête de ce conte ? Mais vous avez parler de bijou au départ, cela voudrait-il dire que le bijou mentionné dans ce conte existerait ? Et si c'était le cas voulez-vous vous en emparé pour le vendre ? Pour votre utilisation personnel ou pour tout autre chose ? »

Je le testais bien évidement. J'en avais légèrement assez de ceux qui voulait se servir de mes talents pour s'enrichir. Enfin après il y avait s'enrichir et s'enrichir. Si j'avais envie de le suivre, c'était pour l'historique. Je n'étais pas réellement une femme d'argent, je ne m'en servait que pour vivre le reste m'importait peu. J'attendais donc quelques secondes et je finis par reprendre.

« Je suis intéressé par un enrichissement mais seulement culturel. Votre conte, j'aimerais bien testé sa véracité. Si c'est mon aide que vous êtes venu chercher suite à cette histoire, alors considérez que vous l'avez. »

Un nouveau sourire et j'attendis la suite en espérant qu'il ne s'agissait pas seulement d'argent mais aussi de connaissances.


[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Signa_13
De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyJeu 24 Avr 2014 - 4:39

Ainsi donc elle était intéressée. C'était une bonne chose. Et sa dernière remarque sur son désir d'enrichissement culturel était aussi très avantageuse. Pour le moment, tout se déroulait bien. J'espérais juste que ce ne soit pas que des paroles en l'air et qu'elle pensait sincèrement ce qu'elle me disait. C'est là qu'elle se mit à sourire. Un sourire véritable, un sourire qui lui appartenait. Elle était restée de marbre pendant tout mon récit, et voilà qu'elle faisait preuve d'émotions. Tant mieux, l'inverse m'aurait plutôt inquiété. Soit elle ne ressentait rien, et d'un certain point de vue c'était dangereux, soit elle refoulait ses sentiments, ce qui est très loin d'être sain. Mais ce sourire qui perçait désormais sur son visage me permit de me détendre légèrement. Jusque là, je n'étais pas sûr que tout aille pour le mieux, mais je pense pouvoir l'affirmer désormais.

Sa soif de connaissances qu'elle laissait sous-entendre et son désintérêt pour des potentielles richesses personnelles semblaient tout deux sincères. Elle avait l'air d'être quelqu'un de bien. Mais je préférais la faire parler un peu plus, apprendre peut-être quelque chose sur elle, m'assurer de ne pas prendre la route avec n'importe qui. Elle avait bien compris que je l'invitais à se joindre à moi, elle est perspicace: bon point. Elle avait accepté assez rapidement ma proposition implicite, prétendant ne pas être intéressée par des richesses quelconques, devais-je me méfier ? Peut-être était-elle tout simplement avide d'aventures comme moi, et qu'il n'y avait pas de mensonge dans son discours. Mon expérience m'avait fait devenir soupçonneux de tout - prudence, dira-t-on - mais j'étais étrangement amené à la croire. Oui, j'avais cette certitude qu'elle disait la vérité. Sans détour.


"Vous êtes bien aimable, miss... Eliaë, c'est ça ?
Et vous avez vu juste: je suis après ce bijou. Après, si l'on veut être plus précis, je suis après la pierre mentionnée dans ce conte. Les Nains l'ont appelée Zonazgalite. Zon, pour le soleil; Azgal, pour trésor. La légende veut qu'elle soit d'une beauté ineffable, et ça, ça vaut bien toutes les aventures du monde. Le problème dans les contes pour enfants, c'est de faire la part des choses entre la réalité et la fiction. Aussi ne puis-je pas vous affirmer que si vous vous engagée avec moi sur cette quête, vous y trouviez quoi que ce soit d'intérêt.
Pour répondre à votre question, j'avoue ne pas vraiment savoir quoi faire si jamais je trouvais cette pierre. A ce stade, c'est juste difficile d'imaginer l'avoir en mains. Je crois que c'est plus une envie de partir à sa recherche plus que sa possession qui me pousse. Faire partie d'une légende, aussi... comment vous avez dit.. "classique" ? Je vois que vous aimez l'originalité. Mais croyez-moi, toutes les histoires ne se finissent pas bien, et nous ne sommes pas à l'abris de faire nous-mêmes partie d'une de ces histoires qui n'ont pas de fin heureuse.
A ce propos, je me permets de demander: vous en avez l'air, mais je préfère m'en assurer - savez-vous vous défendre, miss Eliaë ? Les chemins que nous nous apprêtons à prendre peuvent être dangereux, et je pense devenir un peu trop vieux pour pouvoir prendre la route au côté d'une enfant de choeur, si vous voyez ce que je veux dire. Notre destination n'est rien moins que la Forêt des Cendres, dans le pays de Paria. La légende veut qu'une pierre runique s'y trouve, nous indiquant où repose la Zonazgalite. Est-ce que vous vous en sentez capable ?"


Je pense pouvoir affirmer qu'elle en était. Mais on ne se refait pas à 143 ans. Une fois prudent, prudent à jamais. Mais je commençais à ressentir l'excitation à l'aube d'une nouvelle aventure. Et cela faisait des décennies que ça ne m'était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
Eliaë Asiniël
Âge : 33
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Left_bar_bleue2720/5000[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Empty_bar_bleue  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyJeu 24 Avr 2014 - 11:39

Il me faisait rire intérieurement ce nain. Personne charmante et sympathique je devais bien l'avoué. Je n'étais pas du genre à dire ce genre de chose mais là, je devais bien avouer qu'il était plutôt sympa et que peut être cette aventure ne serait pas seulement qu'une histoire de bijou à retrouver. Je hochais lentement la tête lorsqu'il prononça mon prénom. Je n'aimais pas trop les mademoiselle, miss et autre sobriquet qu'on donnait au femme. Je trouvais que cela faisait bien plus vrai de s'appeler par son prénom et puis je ne me sentais pas comme mademoiselle. Je n'étais pas noble et encore moins porté sur ce genre d'attitude. Lorsqu'il parla du fait qu'il était après ce bijou, je ne ressentis cependant pas l'envie absurde de certains qui n'étaient après des bijoux que pour en retirer un profit personnel. J'attendis donc la suite pour comprendre ce qu'il se passerait et finalement, il commença à me parler de la pierre. Cela me disait vaguement quelque chose, peut être une autre histoire ou alors une similaire que j'avais pu entendre parmi tout ce que j'entendais. Je laissais couler doucement l'information pour me concentrer sur le reste de la conversation. Donc il y avait tout de même une petite part de profit personnel peut être d'un autre côté, je ne pouvais lui en vouloir. Je n'étais pas intéressé par les choses matérielles, mais on avait tous besoin d'argent pour vivre, je ne pouvais nier ce fait.

Je le laissais encore continuer avant de dire ce que je pensais. Je souris lorsqu'il parla de mon classique. Ce n'était pas que j'aimais l'originalité, c'était surtout parce qu'en réalité je savais que les femmes pouvaient vivre seule et se débrouiller seule. La preuve, j'étais seule depuis des années, je savais parfaitement me battre et j'étais loin d'être idiote. J'avais grandis dans l'idée que les femmes pouvaient et devaient se débrouiller par elle-même, aussi avais-je un peu de mal à comprendre tout ces contes où on devait sauver les princesses en détresses. Où elles épousaient d'ailleurs à la fin le héro ou alors le vaillant justicier qui les avaient secourus. Comme si toutes les femmes avaient besoin d'aide ou d'être délivrés. Je mettais donc de côté mes pensées pour écouter la suite. Des contes avec des fins moins heureuse, je doutais qu'il y en ai beaucoup en vérité. Ces contes étaient fait pour faire rêver les enfants, pour les faire grandir avec cette valeur alors pourquoi certains ne se finiraient pas bien ? Je haussais imperceptiblement les épaules, ce genre de chose je n'en étais pas coutumières. Ce ne fût que lorsqu'il me demanda si je savais me défendre que je me dis que sa proposition allait être réellement sympa. Car s'il y avait besoin de se défendre, cela voulait dire du danger, par contre je me demandais bien pourquoi cette question. Il croisait donc beaucoup de gens qui portaient deux cimeterres pour la décoration ?


« Croyez-vous réellement que mes cimeterres ne sont que de la déco ? Je suis peut être jeune face à vous, cependant j'ai commencé à apprendre à me battre alors que j'avais six ans. J'ai pris de nombreux coups étant petite qui ont forgé ma défense. »

Je laissais passer un temps puis autour de mes mains apparut la lueur bleuté des éclairs.

« Je maîtrise la foudre, certes pas comme un expert et je sais que j'ai encore du chemin à faire pour déclenché des orages mais je vous assure que rien que ça me permet de paralyser mes adversaire durant un petit moment. »

Je fixais mon regard dans le sien.

« Je suis détective privée, une sorte de mercenaire dans l'information. Croyez-moi, je sais me battre autant que n'importe qui d'autre voir même mieux que certains qui prétendent parfaitement se battre. S'il y a besoin de vous défendre alors je vous défendrais n'en doutez pas. »

Je lui souriais plus doucement que tout à l'heure, laissant paraître un peu de ma véritable personnalité. Ce calme et cette douceur qui me caractérisait en privé, mon regard adoucit ne ressemblait plus à la jeune fille qui semblait l'avoir toisé du regard. J'avais les informations que je voulais et si je n'avais pas parlé de mon empathie, il s'en rendrait peut être compte au fur et à mesure de notre aventure.

« Quand partons nous alors ? »


[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Signa_13
De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyVen 25 Avr 2014 - 4:49

Bon sang de bois, difficile de croire aux simples coïncidences quand on voit ce qu'on voit! Cette fille était exactement ce dont j'avais besoin pour la route. Intelligente et perspicace, mais si en plus elle sait se défendre. Et elle a l'air de posséder une forte volonté, un grand atout dans ce monde. Décidément, je faisais de bonnes affaires récemment. Il était intéressant de voir comment la vie est faite de hauts et de bas, mais rarement en parfait équilibre; la balance penchait toujours d'un côté ou de l'autre, et on se sentait toujours soit bien heureux, soit terriblement défait. Il arrive, c'est certain, des moments où l'on n'a pas à spécialement à se plaindre et pourtant rien n'agite nos coeurs, mais ce sentiment appartient aux branleurs qui ne font rien de leur vie. Je remarquais subtilement en mon for intérieur que juste quelques jours auparavant, c'était exactement le reflet de mon état d'esprit. J'avais abdiqué et je m'étais résigné. Mais lorsqu'Eliaë plongeait son regard dans le mien, je pouvais déjà sentir les vents des hauts de Térovia me lécher le visage. Ma jambe tapotait frénétiquement un rythme rapide contre le plancher en bois. Je continuais de fumer tranquillement ma pipe, mais j'avais rarement été aussi agité.

J'avais écouté ses réponses à mes interrogations. Elle ferait plus que l'affaire, c'était certain. Une jeune combattante néanmoins expérimentée, d'après ces dires, et une détective privée qui plus est. Je la croyais pour la simple raison qu'elle était encore en vie, et que pour une jeune femme seule dans une grande cité effectuant ce genre de boulot, ce n'était probablement pas si facile. Loin de moi l'idée d'être sexiste, mais il serait difficile de passer au-dessus des différences entre hommes et femmes. Si leurs âmes se valaient à mes yeux, il existait cependant des fossés entre les deux, que ce soit physiquement ou quant à la façon dont ils sont perçus dans la société. Et si certaines fois, être du genre féminin peut aider sa cause, il est des situations où cela peut jouer en sa défaveur. C'était donc d'autant plus admirable.
Dans son discours, elle a laissé échapper qu'elle a pris de nombreux coups durant son enfance. Je savais ce que ça voulait dire, et je n'insistais pas. C'était hélas une cruelle mais courante pratique dans ce monde, et tout le monde ne naissait pas chanceux. J'avais une longue route à parcourir à ses côtés, ce n'était nullement mon intention que de la brusquer, je savais mieux que de réveiller de bien pénibles souvenirs. Surtout lorsqu'on mon interlocutrice maîtrise le pouvoir de la foudre. Prudent un jour, prudent à jamais, n'est-ce pas ? Je rigolais intérieurement. Un sacré bout de femme dont l'enthousiasme, bien que dû principalement à sa jeunesse, me dépassait en taille.


"S'il y a besoin de vous défendre alors je vous défendrais n'en doutez pas.
- Alors ça, je ne m'y attendais pas! Je savais bien que j'avais de la bouteille et que ça se laissait entrevoir, mais je n'imaginais pas qu'on puisse me prendre pour un de ces papys dont le dos les fait tant souffrir qu'ils ne peuvent plus soulever un bouclier sans se fêler une vertèbre.
Miss, laissez-moi vous dire: il y a un proverbe des mines qui raconte que les Nains ne vivent pas à moitié, ils vivent double. D'abord, parce que la plupart du temps, ils voient double - c'est généralement la blague classique qu'on sort avec, je ne peux pas vous en épargner. Mais surtout parce qu'un Nain qui célèbre son centenaire a au moins participé à 200 accrochages de taverne. Et c'est peu dire. Alors oui, je ne suis plus ce que j'étais, mais ce que j'ai perdu physiquement, je l'ai gagné
.
Je désignais ma tête puis m'esclaffa, content de ma boutade.
Même si, je dois bien l'avouer, votre soutien me serait d'un grand secours. Donc si vous êtes toujours partante, miss Eliaë, nous partons dès que vous êtes prête. Laissez-moi juste le temps de ramasser mes affaires et on peut être sur la route dès l'aube. Il vaut mieux partir au lever du soleil qu'au coucher! Toujours de la partie ?
Revenir en haut Aller en bas
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
Eliaë Asiniël
Âge : 33
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Left_bar_bleue2720/5000[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Empty_bar_bleue  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) EmptyVen 25 Avr 2014 - 15:09

« Oh non, vous n'avez pas compris. Je ne disais pas cela parce que je vous trouvais vieux ! »

Un sourire s'afficha sur mon visage et on pu d'ailleurs y voir l'amusement qui me tenait. Je n'aurais jamais pensé qu'il prendrait cette remarque de cette façon et en vérité cela me faisait tout de même bien rire. Prête à rigoler, je fis cependant un effort et finalement reprit la parole tranquillement.

« Si j'ai dit cela, c'était surtout parce qu'on a l'habitude de me juger par ma taille, par ma condition de femme et par bien d'autres choses. Visiblement, je serais bien trop frêle pour pouvoir combattre correctement ce que je trouve réellement désobligeant. Certes, je ne suis pas très très grande mais il me semble atteindre une taille correcte de plus je ne pense pas que la taille soit en cause dans le combat. Je m'entraîne depuis bien longtemps pour en plus subir ce genre de préjugés et d'ailleurs j'ai démontré bien plus d'une fois que je n'étais pas un fardeau niveau combat. »

Un autre sourire tranquille et je posais mes mains sur la table. Il devait comprendre un minimum ce que je voulais dire. Lui non plus n'était pas très grand et cela avait dû lui valoir pas mal de raillerie de la part de certaines personnes. Moi, j'avais grandit avec ce genre de chose. Les armes conventionnelles trop grande pour moi, certains endroit légèrement pénible par moment à escalader, cependant j'avais développé mon corps de tel façon à compenser tout cela. De plus mon père avait créer de magnifique cimeterre pour moi, à ma taille, parfaitement fait pour le combat. Je n'avais plus eu qu'à m'entraîner encore et toujours et aujourd'hui ? Eh bien je me retrouvais détective privée, mercenaire à la recherche d'informations, de personnes, d'objets ayant appartenu à des clients. J'avais monté mon commerce et je vivais sans avoir à survivre dans les rues d'Hydrasil. La vie n'était pas toujours facile je devais bien l'avouer. Après tout, mon métier ne laissait pas réellement beaucoup de place pour autre chose et mon goût de l'aventure encore moins. Je savais parfaitement que je manquais encore de notion fondamental et puis surtout j'avais ce don, intrusif, puissant contrôlable pour une partie et qui pouvait partir en vrille à tout moment. Comme disait mon père j'étais totalement imprévisible et je le rendais bien.

Ne pas se dévoiler était quelque chose que je faisais parfaitement, pourquoi ? Tout simplement parce que je n'en avait pas envie. J'avais toujours peur des autres, peur de ce qu'il pourrait penser ou dire, peur de ce qui se passerait si jamais ils apprenait pour mon don. Ce don, je savais très bien qu'il n'était pas toujours très bien accepté. Les animas eux étaient aimés parce que cela ne touchait qu'aux animaux et ça pouvait donc être utile, cependant moi, c'était aux humains que cela touchait. Je pouvais entrer sans sommation et sans que personne ne s'en rende compte dans les cœurs pour connaître les sentiments secret qui les habitait. Je n'étais pas réellement fière de ce pouvoir mais je devais avouer qu'il m'avait toujours sortis des situations assez complexes. D'ailleurs pour ainsi dire, je l'utilisais constamment, parfois sans m'en rendre compte. Je soupirais tranquillement et finalement sourit une nouvelle fois à sa boutade. Je m'étais mal exprimé, comme à mon habitude, je n'étais pas doué avec les gens et cela se voyait parfaitement, heureusement que j'étais un peu plus doué dans mon travail sinon je n'aurais jamais eu de client. Soupirant intérieurement, je le laissais reprendre la conversation et lorsqu'il me posa sa dernière question, je ne pu qu'acquiescer une aventure avec lui allait s'avérer parfaitement productive j'en étais certaine, autant sur le plan humain que sur le plan découverte.


« Je n'ai qu'à récupérer mon cheval et mes affaires et je vous rejoins devant l'auberge si cela vous va. Bien, puisque c'est vu ainsi, je m'en vais préparer mes affaires. Je vous dit à tout à l'heure dans ce cas là. »

Et je partis dans ma chambre. J'allais probablement attendre le lever du soleil avec impatiente, l'aube avait toujours était mon amie, mais là, elle serait un allié de choix.


[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Signa_13
De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)   [Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé]Besoin d'aventures ? (PV Zardan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: La Goule souriante :: Écrits archivés-