­
 

Partagez
 

 dernières volontés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akim
Pyromane hors-la-loi
Pyromane hors-la-loi
Akim
Philosophie : Egoisme (neutre mauvais)
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Varakirois
Réputation:
dernières volontés Left_bar_bleue450/5000dernières volontés Empty_bar_bleue  (450/5000)
Adage:
MessageSujet: dernières volontés   dernières volontés EmptyDim 5 Oct 2014 - 15:21

"hm..."

Akim fronca les sourcils, penché sur un champignon qui poussait sur la souche d'un arbre. Il ne connaissait pas cette espèce. Réfléchissant quelques instants, il décida de le prendre, l'arrachant d'un coup sec pour le mettre dans un petit panier en osier dans lequel plusieurs champignons se trouvaient déja.

Oui, Akim était en train de ceuillir des champignons. Il était en plein voyage et n'avait pas de petit déjeuner sur lui, ni encore vu de village alentour. Alors autant profiter de la rosée du matin pour faire un peu de ceuillette non ?

Chez lui, dans le désert, il n'y avait pas de champignons. Il n'y connaissait donc absolument rien et prenait tout ce qui lui tombait sous la main. Il y avait assez de champignons toxiques dans son panier pour tuer la moitié d'une armée, mais ca, il ne le savait pas.

Derrière Akim, son cheval, un vieux canasson de plus de 20 ans, broutait l'herbe, lui lancant de temps en temps quelques regards empreints de curiosité chevaline.

Akim se leva, regardant autour de lui avec ses yeux bleus. Il marcha, ses bottes s'enfoncant dans la terre legèrement meuble. Il aimait bien l'odeur que dégageait cette forêt. Comme si elle s'évaporait de la terre et de l'herbe.

Alors qu'il avancait, son regard fut attiré par un objet tout à fait unique. Une botte.

"Oh." commenta t-il, d'une voix parfaitement plate. La botte était reliée à une jambe. Il posa son panier par terre.

Un homme était allongé, face contre terre, à moitié caché sous un buisson, avec un mince mais long filet de sang qui s'écoulait de son ventre. Akim s'approcha de lui prudemment, regardant autour de lui.

*Peut-être un piège de brigands. C'est d'un classique.*

Il tira un épais couteau de sous ses vêtements.

" Ca va ? "

Un gémissement. L'homme essaya de se retourner, péniblement. Akim l'aida, prêt à bondir en arrière. Le bléssé était grand et robuste. Même s'il était allongé, Akim devinait aisément que l'inconnu faisait une bonne tête de plus ainsi qu'une trentaine de kilos. Des cheveux blonds mis-long encadraient un beau visage. Il semblait tout droit sorti d'un livre pour enfant, en tant que chevalier courageux et héroique.

Qui s'était pris plusieurs flèches dans le ventre et le flanc. Akim le détailla.

"Je veux pas être négatif, mais c'est fini pour toi."

L'homme le regarda, les yeux écarquillés. Il essaya de parler, mais toussa, recrachant du sang.

" Ai...dez moi !"

Akim leva un sourcil. Son cheval arriva jusqu'a eux et regardait le bléssé d'un air curieux.

"Je peux pas te sauver. "

L'homme avait les larmes aux yeux, et se mis à pleurer. C'était une mort assez horrible. Pas une mort tranquille dans son lit, ou a cause d'une longue maladie qui vous y avait préparé, ou en pleine "gloire" sur le champs de bataille. Non, il allait mourrir dans la fleur de l'âge, isolé et comme une merde. Et devant un inconnu.

" Vous devez... prévenir quelqu'un. "

* Et merde. * pensa Akim.

Il s'agenouilla prêt de lui, soutenant la tête de l'inconnu afin qu'il parle plus aisément, le redressant legèrement.

" Qui ca ?" demanda t-il d'un air faussement curieux.

L'homme lui aggripa le bras, et le serra avec la force d'un mourant. Il manqua de lui briser les os. Ce type devait être un formidable guerrier.

" Ma... "

Il semblait réfléchir, et il plongea ses yeux dans ceux d'Akim.

Sans que ce dernier ne comprenne, le bléssé frissona, comme s'il avait pris peur de la personne qu'il regardait.

"Ma femme. Une éladrine. Niri. Niri miladir"

* Oh. Voilà qui devient intéréssant.*

" Je dois lui dire que le grand blond est mort."

" Aodrène. Je suis.. Aodrène. "

Il toussa, recrachant du sang et un truc gluant qu'Akim se refusait à identifier.

" Je peux t'achever si tu veux. "

"Non."

Oh. Il ne s'y attendait pas.

"Je prefère affronter la mort en face." dit-il d'une voix décidé et fière, tout en étant sur le point de fondre en larmes. Akim ne savait pas tout ce qui passait dans la tête de cet homme, mais il ne comptait pas gâcher ce moment le plus longtemps. Il se leva.

" Je comprend. Mais je t'emprunte ca. Tu n'en aura pas besoin. "


Il avait avisé les deux épées de l'homme. Il émit une faible protestation, mais n'avait pas la force de lutter contre Akim. Le pyromane se releva, le contemplant de haut.

"Ce fut bref mais intense. Au revoir Aodrène. Je retiendrais tes derniers instants. Et ta femme saura tout. "

Il n'était jamais cérémonieux, mais dans un tel moment, autant jouer le jeu.

Akim déposa son panier à champignons près du mourant, avant de monter à grand peine sur son cheval.

" Adieu. "
Revenir en haut Aller en bas
Niri Miladir
Sombre Astre
Sombre Astre
Niri Miladir
Philosophie : Instinctive
Divinité(s) : Palvolen et Thasilvia
Faction ou Clan : Clan Reirim

Attributs
Races: Éladrin
Réputation:
dernières volontés Left_bar_bleue2220/5000dernières volontés Empty_bar_bleue  (2220/5000)
Adage: La peur n'évite pas le danger, le courage non plus. Mais la peur rend faible, et le courage rend fort.
MessageSujet: Re: dernières volontés   dernières volontés EmptyMer 8 Oct 2014 - 6:41



Le destin jouait parfois de drôle de tour. Alors que Niri aurait due succomber à ses blessures, son corps douloureusement abandonné sur une rive glacée, une aube nouvelle s'était levée, laissant une jeune demoiselle trouver son corps et lui porter secours. Il n'en avait point fallu plus pour éloigner l'ombre de la mort qui attendait sournoise qu'une âme trépasse en vain. Elle avait dit s'appeler Evynne. Et malgré sa jeunesse et sa naïveté, elle avait sauvé l'étrangère qui avait croisé son chemin, lui apportant la chaleur nécessaire à sa survie.

Alors, malgré le cœur lourd et angoissé d'imaginer ses amis la penser morte, Niri s'était quand même fait le devoir de raccompagner la fillette si loin de chez elle. Elle le lui devait bien après tout, c'était déjà un miracle qu'elle s'en soit sortie seule jusque là. Ainsi la guerrière laissa son corps se réparer, les jours filant lentement, tandis qu'elle partageait la route et assurait la protection de l'Aasimar. Elles purent ainsi faire connaissance, malgré le fait que l'Éladrine ne soit pas du genre à s'épancher dans les bras de n'importe qui. Force lui était de reconnaître que la demoiselle laisserait un vide à ses côtés lorsqu'elles se sépareraient...ce qui ne saurait tarder. Quiétude leur apparut après deux semaines de marche.  

-•-

Désormais plusieurs semaines s'étaient écoulées entre le drame qui avait failli lui coûter la vie et qui l'avait du même fait privée de ses compagnons de route.

Soupirant, la maîtresse d'arme chassa l'abattement qui menaçait s'emparer d'elle et se détournait sans hésitation de Quiétude. Elle avait fait quelques provisions, dormit une journée entière. Il ne lui en fallait pas plus.  Reprendre la route et tenter regagner Fort-froid était pour elle une nécessitée. Par chance ce jour l'avait vu se lever forte, pleine de convictions et pleine de hâte à l'idée de retrouver ses compagnons. Elle s'imaginait déjà leur apprendre la bonne nouvelle. Mais encore fallait-il parvenir à les retrouver... Qu'avaient-ils bien pu faire tout seuls ? Étaient-ils repartis sur leur pas ? Au fond d'elle, un pressentiment néfaste grandissait. Et s'ils avaient décidés de mener à bien la quête de Rorel...?

Aodrène avait beau avoir du talent, elle ne l'imaginait pas assez subtile pour mener à bien une mission requérant diplomatie et discrétion... la manière dont il lui avait raconté avoir résolut une bagarre de bar n'était pas pour la rassurer. Mais que pouvait-elle faire hormis regagner la capitale de la Norpalie...?

Les jours filèrent, parfois tranquille, parfois rude et éprouvant. La météo semblait ne pas vouloir la laisser en paix, elle aussi. Depuis qu'elle était partie de Quiétude voilà une semaine, elle avait essuyée deux orages. Et pour couronner le tout, l'ombre de l'un d'eux s'annonçait encore à l'horizon...

Acide quant à ces prévisions météorologique, Niri força le rythme. Elle n'était plus à ça près, mais l'idée de sentir l'eau glacer coller ses habits contre son corps lui déplaisait fortement. Néanmoins, elle savait l'existence d'un petit gîte construit à l'égard de voyageurs, non loin. Avec un peu de chance, peut-être le retrouverait-elle avant qu'il ne se mette à pleuvoir... mais le grondement sourd et menaçant de la tempête faisait déjà vibrer l'air, le saturant petit à petit d'électricité.

Malgré sa hâte, sur son chemin la dame ramassa quelques bouts de bois. Lorsqu'il se mit à pleuvoir, elle en avait déjà un gros ballot dans les bras et entr'apercevait enfin la petite cabane construite sur une parois rocheuse. Hélas, le temps qu'elle atteigne l'abri, les grosses gouttes d'eau qui dévalaient du ciel avec hargne s'étaient déjà fait un devoir de la tremper jusqu'à la moelle. Mais au moins avait-elle sauvegardé son bois...

Avec humeur, la femme pénétra la cabane d'un coup d'épaule dans la porte et jetait à terre son fardeau. Au même instant, la foudre tombait non loin faisant trembler jusqu'au sol. Elle jura silencieusement en préparant déjà de quoi allumer un feu.

Bientôt, une lueur chaleureuse éclairerait la petite cabane, réchauffant l'atmosphère humide. Le soir tombant, l'orage ne tarissait pas, de toute évidence elle allait devoir dormir ici cette nuit... Recroquevillée dans un coin, fixant le feu sans grande conviction, l'éladrine n'avait plus qu'à attendre au moins, que son corps se réchauffe lui aussi...



dernières volontés Bannir10
Revenir en haut Aller en bas
Akim
Pyromane hors-la-loi
Pyromane hors-la-loi
Akim
Philosophie : Egoisme (neutre mauvais)
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Varakirois
Réputation:
dernières volontés Left_bar_bleue450/5000dernières volontés Empty_bar_bleue  (450/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: dernières volontés   dernières volontés EmptyDim 12 Oct 2014 - 17:34

Cela faisait plusieurs semaines qu'Akim avait rencontré le guerrier agonisant. Et il avait tenu sa promesse... à moitié.

Plus pour se donner bonne conscience qu'autre chose, Akim avait dit à plusieurs personnes, de préférence des marchands itinérants ou des voyageurs, qu'il cherchait une éladrine du nom de Niri, et, s'ils la voyaient, de lui dire d'aller à Fort-froid.

Et... c'est tout. Akim n'avait pas participé de manière très active aux recherches. Garder ces deux sublimes armes que portaient le guerrier lui allait très bien. Il s'était promis que, si la femme ne se montrait pas dans un mois, il les revendraient. Travailler pour le Gantelet payait relativement bien, mais jamais assez. Déjà que travailler pour autrui ne lui plaisait guère...

Entre-temps, le Mage avait participé à la chasse de quelques hommes du "Griffon". Un demi-succès, les pertes ayant été égales de chaque côté. Après avoir laissé plusieurs de ses hommes dans un village, il se dirigeait vers Fort-froid, afin d'apporter la nouvelle au maître des lieux. A son grand bonheur, il se retrouvait enfin seul. La pluie battait drue, avec plusieurs éclairs à l'horizon, mais elle ne le gênait pas. Assis sur son cheval, il parcourait la route menant à Fort-froid.

Alors que ses pensées vagabondaient, une personne le hêla. Akim tourna la tête vers la direction du responsable. Un homme, assez fort et costaud, qui venait d'une autre route que la sienne. Après quelques mètres, ils se retrouvaient au croisement de leurs chemins.

"Bonsoir."

Juché sur son cheval, sa capuche recouvrant son visage afin de le protéger de la pluie, Akim se savait inquiétant et peu engageant, mais il s'en fichait. Les deux sabres attachés dans son dos jouaient un gros rôle dans la composition de son rôle de cavalier inquiétant.

L'autre homme était un grand blond, un colosse de plus de deux mètres (sûrement un Norpalien), aux bras puissants, mais non armés. Il avait un sourire amical, celui de ceux voulant engager la conversation.

" Salut ! Vous allez au refuge vous aussi ? "

Akim connaissait le refuge dont l'homme parlait, une cabane en bord de falaise. La plupart des gens y faisaient halte dans leur chemin pour Fort-froid.

" Non, je vais directement à Fort-froid. Je suis pressé. "

Les deux hommes marchaient (enfin, Akim sur son cheval qui marchaient).

" Pas bavard hein ? Au fait, vos deux épées... de ce que je vois d'ici, c'est de sacrés armes ! Vous devez être un sacré guerrier... "

Ouille, le sous-entendu. Est ce que cet homme était le genre à vous défier pour tout et pour rien ? Le genre ennuyant... bon, autant lui donner la même version qu'aux autres.

" Oui, ce sont les miennes. Au passage, je cherche une éladrine, nommée Niri. Si jamais vous en trouvez une qui correspond, prévenez là. "

Sans laisser l'homme répliquer, Akim frappa les flancs de son cheval, le remettant au trot, et s'éloigna de l'homme, se dirigeant vers Fort-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Niri Miladir
Sombre Astre
Sombre Astre
Niri Miladir
Philosophie : Instinctive
Divinité(s) : Palvolen et Thasilvia
Faction ou Clan : Clan Reirim

Attributs
Races: Éladrin
Réputation:
dernières volontés Left_bar_bleue2220/5000dernières volontés Empty_bar_bleue  (2220/5000)
Adage: La peur n'évite pas le danger, le courage non plus. Mais la peur rend faible, et le courage rend fort.
MessageSujet: Re: dernières volontés   dernières volontés EmptyMar 14 Oct 2014 - 16:50


Petit à petit, la chaleur du feu gagnait les chairs humides de l'éladrine. Dehors un vent mauvais soufflait sa colère faisant trembler la vieille porte de bois, et parfois, un éclair venait illuminer les cieux en tentant vainement d'attirer l'attention. Niri n'avait que faire de tout cela, elle attendait, silencieuse et dans un état semi-contemplatif, que le temps passe, que l'orage grondant diminue et s'éloigne pour de bon... Mais au fond, elle était déjà résignée à passer la nuit ici. De toute façon c'était ce qu'elle avait de mieux à faire, non ?

A peine songeait-elle celà, que le chambranle de la porte grinçait avec vigueur, laissant s’engouffrer un colosse blond et trempé. Machinalement, la guerrière portait une main à sa dague et elle relevait un genoux, prête à toute éventualité en dévisageant l'inconnu. Mais l'attitude du gus se voulu apaisante.

"Hola Dame. Permettez que je partage ce refuge avec vous, c'soir le ciel nous tombe sur la tête..."

Acquiesçan silencieusement d'un simple hochement de la tête, Niri se détendit sans pour autant perdre l'homme du regard. Il entreprit d'ôter sa lourde cape pour la faire sécher. C'allait être le tour de ses bottes lorsqu'il jugea opportun de reprendre la parole.

"Moi c'est Ingvald. Qu'est-ce qui vous amène ? Vous allez a Fort-froid vous aussi ?"
avenant, il ne pouvait cache sa curiosité quant aux oreilles résolument pointues de la jeune femme. De toute évidence, il ne savait pas ce qu'elle était.

L'éladrine laissa un blanc s'installer avant de daigner prendre la parole, elle n'était pas exactement d'humeur à papoter. Néanmoins, sa langue se délia presque toute seule.

"Je suis Niri...vous avez vu juste, je retourne à Fort-froid."


A l'entente du nom, le visage de l'homme s’écarquilla et il se mit à sourire niaisement.

"Ca par exemple... Niri vous dites ? Un cavalier vient d'me dire qu'il recherchait...une euh...ala-oladrin j'crois bien, avec ce nom-là. Vous savez c'que c'est vous un ayladrin ?"

Aussitôt, l'intérêt de la demoiselle s’attisait et elle se relevait prestement pour faire face à l'individu qui en sombre ignare, écorchait le nom de la race de ses ancêtres. Se dévissant le cou pour croiser son regard comme il se redressait aussi, surprit, elle le défia ainsi, désireuse et pressée d'en savoir plus.

"Quoi ? Comment était-il ? Vous a-t-il dit autre chose ?!"
Autoritaire, elle était presque menaçante. Son beau regard se fronça tandis qu'en son sein s'allumait l'étincelle de l'espoir.

Le gaillard la considéra quelques temps, jaugeant sa mise guerrière et ses drôles d'oreilles. Finalement, il soupirait.

"Ben...il était à cheval mais j'ai pas bien vu son visage...il avait deux belles dagues. Du genre à vous faire penser qu'il manque d'autre chose si vous voyez c'que j'veux dire. A Fort-froid qu'il s'rendait apparemment." Devant la mine interdite de la femme, il rajouta, un brin ennuyé en se grattant le cou de son énorme pogne : "Mais 'seriez bien mal avisée de tenter le rattraper par cette tempête m'dame... je l'ai croisé voilà plusieurs minutes déjà quand lui partait au trot...alors..."

"Écartez-vous !"
grogna-t-elle au comble du désarrois, faisant fi des commentaires et autres piailleries du géant.

En quelques bond la pluie battait son visage et le son sourd du tonnerre emplissait ses oreilles. Le Norpalien avait dit qu'il se dirigeait vers Fort-froid ? Comment diable allait-elle seulement pouvoir le rattraper ? Retournerait-il à l'auberge de Teorn ? Niri sentit son cœur se serrer, il lui tardait d'avoir le fin mot de tout ceci et de retrouver son ami. Doucement d'abord, elle se mit à marcher sous la pluie...puis à courir à travers ce paysage chaotique. Au bout de quelques minutes, le souffle court, ses habits ruisselant et sa chevelure collée à sa peau, elle due se rendre à l'évidence : les retrouvailles devraient attendre. En désespoir de cause, le son de sa voix claire brisa l'horizon, se faisant l'écho de quelques grondements.

"AODRENE !!!"
hurla-t-elle, presque en colère.

Elle attendit un temps incertain qu'une silhouette apparaisse quelque part... puis s'apprêta finalement à regagner l'étape. L'humain avait raison...elle n'était qu'une sotte éperdue d'espoir...



dernières volontés Bannir10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: dernières volontés   dernières volontés Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

dernières volontés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­Norpalie :: Territoires éternels-