­
 

Partagez
 

 A curieux, curieux et demi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
Fleya
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
A curieux, curieux et demi - Page 2 Left_bar_bleue2240/5000A curieux, curieux et demi - Page 2 Empty_bar_bleue  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: A curieux, curieux et demi   A curieux, curieux et demi - Page 2 EmptyLun 9 Nov 2015 - 11:05

[Y'as pas de souci ^^]

Tout le monde avait pu rentrer juste à temps. Les trois compagnons reprenaient chacun leur souffle tandis que certains essayaient en même temps de faire le point sur la situation. Il était parfois si déplaisant de voir que les légendes disaient vraies.... Surtout lorsque ces réalités étaient aussi hostiles et dangereuses. Le brave Karbock s'enquerra de l'état de ses deux compagnons félins, soucieux de leur santé. Mais fort heureusement, tout le monde allait bien. Mais pour combien de temps à présent.... Chacun était maintenant certain qu'ils étaient bien en présence d'esprits et de fantômes. Des choses qui n'étaient plus vivantes.... de genre de créatures.... Pouvaient-elles seulement être renvoyées dans le royaumes des morts, où elles avaient été arrachés ? Ils ne tarderaient pas à le savoir. Car après tout, maintenant qu'ils étaient là, ils ne pouvaient plus reculer. Fleya ne savait pas encore comment ils allaient s'y prendre, mais ils devaient impérativement mettre un terme à tout ceci. Pour leur vie, mais aussi pour celle de l'équipage qui comptaient sur eux. Il n'y avait qu'un seul escalier qui descendait face à eux. Pour l'instant aucun autre chemin était disponible, et rebrousser chemin était hors de question. Après de bref échanges de regard, et avoir reprit leur souffle, ils descendirent ces escalier, Karbock ouvrant la marche.

Quelles diableries ce navire maudit nous réserve t-il....?

Le capitaine soufflait entre ses dents, les mâchoires serrées par le stress. Comme chacun, il se tenait près à toute éventualité. Les nombreux trous qu'il y avait aussi bien dans les plafonds que dans le plancher, avaient au moins le mérite de laisser filtrer un peu de lumière pour leur permettre de savoir où ils mettaient les pieds. Mais.... Même cette lumière là était oppressante. Pâle, cadavérique, entre le bleu et le grisâtre.... A croire que rien sur ce bateau ne pouvait être vivant. Après deux escaliers, les trois compagnons de galère se retrouvèrent dans un long couloir.

Spoiler:
 

Un chemin partant sur la droite était obstrué par d'innombrable débris de planches de bois brisées, de tonneaux crevé, et matériaux présents sur ce type de bâtiment. Impossible d'aller par là sans tout déblayer.... Fleya se tourna donc vers le côté gauche. Elle avait à peine fait quelques pas que le plancher craqua, et qu'elle manqua de passer à travers un énième trou qui venait de se former sous ses pas. Shotra, toujours agissant depuis l'ombre de sa maîtresse, l'avait tiré par la queue en arrière. Ce qui conjugué aux réflexes de la tigresse avait été suffisant pour lui épargner une chute vers on ne savait où. L'état de délabrement du navire était encore plus avancé et grave que ce qu'elle avait pu imaginer.

Attention où vous mettez les pieds mon petit chat, ce navire s'écroule autant qu'il veut notre mort. Il nous faut vite trouver le moyen de partir d'ici avant de sombrer avec lui.

La première porte qui s'offrit à eux semblait condamnées mais de l'intérieur. Fleya avait voulu la forcer, mais le capitaine l'en dissuada. Vu la vétusté des lieux, il craignait de se recevoir le plafond sur la tête. Ils continuèrent donc leur chemin, accédant à la seconde porte qui elle était ouverte. Pénétrant prudemment à l'intérieur, ils aboutirent à une pièce qui visiblement communiquait avec la porte bloquée qu'ils avaient rencontré précédemment.

Spoiler:
 

La salle était elle aussi jonchée de débris en proie à la poussière et aux affres du temps, au diapason du reste du bateau. Il y avait bien là des cordages mais ceux là restèrent inanimés, pour le plus grand plaisir de tous. Petites apparitions supplémentaires, il y avait à présent un nombre important d'algues et de vase sur la plupart des meubles présents. Cette présence en surnombre parut étrange à la féline. Pourquoi y en avait-il autant dans cette pièce, qui ne semblait pas plus exposé que le reste aux eaux ? Karbock aussi observa le phénomène avec un certain scepticisme.... Qui se vit rapidement supplanté par une tension palpable. Car voila que la vase et les algues s'amoncelèrent en plusieurs gros tas difformes et presque gélatineux. Fleya voulu faire un mouvement de recule, mais elle fit au contraire un bon en avant lorsqu'elle sentit derrière elle l'ignoble contacte de ces créatures. Elles les avaient encerclés, elles étaient nombreuses, et leurs gargouillis infâmes ne prônaient ni la paix, ni le dialogue. Mais cette fois, la féline s'empara de son arme avec un peu plus de conviction que précédemment. C'était.... indéterminable et inconnu comme créature, mais c'était tangible, donc bien plus envisageable à occire ! Karbock décida de ne pas laisser l'initiative aux créatures qui les avaient déjà encerclé, et fonça tout sabre dehors sur une partie des créatures. Fleya en fit alors de même, prenant une direction opposée pour couvrir au maximum leurs arrières, laissant Zakaerii se charger du reste.

Ces tas oscillant entre le verdâtres et le marron n'appréciaient guère les attaques qu'on leur infligeait, démontrant une certaine sensibilité. Ils "gobait des détritus pour mieux les projeter sur les trois combattants, les forçant à faire de nombreuses esquives. Chose qui devenait compliquée, car même si le nombre de ces choses réduisaient, leur cadavres rendaient le sol extrêmement glissant. Il devenait très délicat de pouvoir rester sur ses pattes ou sur ses pieds, et à chaque chute, les monstres visqueux en profitaient pour essayer d'engloutir les pauvre bougres qui se débattaient. Et comme si la situation n'était déjà pas assez complexe, l'une de ses créature décida de s'étendre sur la sortie, dans la volonté très clair de faire un barrage de son corps poisseux. Un vrai bonheur....


A wandering life...
A curieux, curieux et demi - Page 2 149767signaIldir
Revenir en haut Aller en bas
 

A curieux, curieux et demi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Bélin :: Port de Bélin-